L’Atelier - médias libres

Accueil > À propos > L’Atelier déménage et se relance

L’Atelier déménage et se relance

mercredi 26 avril 2017, par Atelier médias libres

Inaccessible depuis près d’un an, assez instable depuis quelques années, l’Atelier médias libres est de retour.

Le site a changé de continent, et a quitté l’hébergeur associatif Lautre.net pour la colo de Riseup à Seattle. Il y rejoint notamment l’agrégateur Sedna Médias libres et le réseau Mutu. Par manque de temps, l’Atelier était devenu difficile techniquement à administrer.

On a perdu au passage la mise en page du site, on revient donc au thème de base de Spip qui s’est beaucoup amélioré ces derniers temps heureusement !

Le site devrait désormais davantage s’ouvrir aux contributions extérieures concernant :

  • l’actualité des médias "libres" (on pourrait préférer le terme de médias autonomes, tant celui de "libre" est galvaudé) : nouvelles revues, nouveaux sites, petits changements ou grosses fêtes ;
  • les réflexions sur nos pratiques médiatiques et nos rapports aux médias ou aux plateformes de publication ;
  • des petits guides pratiques ;
  • les évolutions techniques qui peuvent intéresser le mouvement anti-autoritaire dans ses pratiques de publication et de communication sur le net voire ailleurs.

Une veille se remettra peut-être en place sur ces sujets pour signaler les articles intéressants parus ici ou là. N’hésitez pas à faire signe, par mail à mediaslibres chez riseup ou sur Seenthis (ou Twitter pour les adeptes des services des multinationales).

En ces temps où la communication et la propagande nous envahissent, on a plus que jamais besoin d’un espace d’élaboration de contre-attaques et de construction de notre autonomie.

Don’t hate the media (quoique)
Be The Media (mais différemment).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.